Étape 11 : faire ses propres recherches, cas concret Juicy Fields.

Je n’ai pas l’habitude d’écrire des articles tournés vers l’investigation. Pourtant, la veille, c’est un peu mon métier. Et pour tout ceux qui ignoraient encore l’origine du nom de ce blog, la veille de ma réussite, c’est directement inspiré de mon taff : la veille. 

Alors la veille c’est quoi ? C’est la collecte, l’analyse (et donc le recoupement) et la mise en forme d’informations issues de sources ouvertes. C’est le fameux processus qui consiste à transformer l’information brute en renseignement. 

Je vais donc aborder un sujet très courant dans le monde de l’investissement : le Ponzi. Je me suis essentiellement basée sur des investigations d’autres personnes. C’est la première étape du travail de veille. La deuxième étape, c’est me baser sur des sources primaires, en faisant un vrai travail de fond d’OSINT, en partant des pistes exhumées lors de ma première phase de recherches. Mais je ne vais pas vous perdre avec du verbiage…

Vous vous souvenez de Bernard Madoff ? Si ce n’est pas le cas, vous n’êtes peut-être pas aussi vieux que moi. Auquel cas, je vous renvoie vers d’innombrables sources en ligne qui seront 10 fois meilleures que moi pour expliquer qui il était et ce qu’il a fait. Mais pour vous la faire courte, Bernard Madoff, c’est un escroc américain qui a fini sa vie en taule pour avoir monté l’un des plus gros systèmes pyramidal au monde. 

La fameuse pyramide de Ponzi, c’est quoi ? C’est un système « qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants ». En gros, il n’y a aucune valeur qui est créée : l’argent généré provient essentiellement des gens qui mettent de l’argent dedans. 

Le cas concret du jour, j’ai nommé l’entreprise louche en vogue en ce moment sur les réseaux sociaux français : Juicy Fields. 

Juicy Fields, un acteur du cannabis thérapeutique ? 

Le cannabis médical : état de l’art.

Le cannabis thérapeutique fait beaucoup parler de lui en ce moment. Très récemment, l’Agence Européenne du Médicament a autorisé le lancement d’expérimentations sur le cannabis thérapeutique. La décision a été entérinée en 2019 (voir la décision sur europarl.europa.eu).

En France, l’expérimentation du cannabis thérapeutique a été autorisée en mars 2021 (ansm.sante.fr), avec l’inclusion du premier patient au CHU de Clermont-Ferrand (solidarités-sante.gouv.fr).

Si la France est relativement en retard sur les recherches en lien avec le cannabis médical, cela n’est pas le cas d’autres pays, comme le Portugal ou les Pays-Bas par exemple (courrierinternational.com). Au Portugal, la prescription de cannabis médical n’est pas nouvelle car elle est possible depuis 2018. Plus globalement, ce qu’on peut dire sur ce secteur, c’est qu’il est relativement jeune et assez peu régulé. Il n’y a aucune cohérence en Europe, et chaque pays fait un peu à sa sauce.

Les acteurs dans le monde de la production et de la recherche sur le cannabis médical ne sont pas nouveaux et sont déjà des géants lorsque l’on regarde les chiffres d’affaires. Les entreprises sont essentiellement canadiennes ou américaines (wikipedia) : 

  • Curaleaf, société américaine, 653 millions de dollars de CA.
  • Canopy Growth, société canadienne, 607 millions de dollars de CA. 
  • Aphria, société américaine, 550 millions de dollars de CA. 
  • Aurora Cannabis, société canadienne, 248 millions de dollars de CA.
  • Tilray, société canadienne, 214 millions de dollars de CA. 
  • Cronos Group, société canadienne, 9 millions de dollars de CA. 

Ces entreprises développent elles-mêmes, dans leur majorité, leurs filières de production de plants de cannabis. 

Apparté : pourquoi les entreprises pharmaceutiques classiques ne se penchent pas plus que ça sur le cannabis thérapeutique ? Le cannabis thérapeutique, c’est relativement nouveau et ça reste une expertise bien spéciale : on se base sur les plantes et toutes les entreprises n’ont pas ou ne souhaitent pas acquérir cette expertise. C’est une structure et une logistique bien particulière de développer des filières de production et de recherche sur une plante. Les essais cliniques jusqu’à lors ont fourni des résultats mitigés en fonction de la pathologie traitée : ceci peut aussi expliquer qu’il n’y ait pas foule au portillon. En 2017, un gigantesque travail de synthèse a été réalisé par les académies de sciences, d’ingénierie et de médecine aux Etats-Unis sur le cannabis médical, permettant de faire l’état des lieux de la recherche scientifique sur le sujet (nationalacademies.org, lefigaro.fr en a fait un bon résumé). Le cannabis thérapeutique possède en effet du potentiel dans le domaine des douleurs chroniques par exemple, ou sur les effets secondaires de la chimiothérapie. Mais on ne peut clairement pas dire pour le moment qu’il s’agit de la molécule du siècle, sachant que la chimiothérapie, ce n’est plus l’alpha et l’oméga du traitement contre le cancer (cf : le développement de l’immunothérapie et des thérapies ciblées).

Certaines informations tronquées ou tout simplement fausses circulent sur de prétendus investissements massifs de Big Pharma dans le cannabis médical. La plus risible est le raccourci qui consiste à dire que Pfizer a investi 6,7 milliards de dollars dans le cannabis thérapeutique.

La véritable histoire, c’est que Pfizer a racheté pour 6,7 M de dollars Arena Pharmaceuticals, un laboratoire qui possède en effet… un seul produit en développement à base de cannabis thérapeutique pour traiter le syndrome de l’intestin irritable (lefigaro.fr). L’olorinab est actuellement en phase 2 (arenapharm.com). Il n’y a pas de quoi se rouler par terre…

Un internaute sur Twitter a plutôt bien remis les choses en perspective. Avec son autorisation, je vous mets ses tweets intéressants ici :

Tweets de @DividendesFNB

La place de Juicy Fields dans le cannabis médical.

Quel est le concept de Juicy Fields dans tout ça ? Juicy Fields est un site de prêt et de financement participatif qui collecte des fonds auprès de petits investisseurs et les prête à des producteurs de cannabis autorisés et légaux.

Concernant les prix pratiqués par Juicy Fields : l’entreprise prétendait toucher plus de 3 000 € par kilogramme. Ce qui revient à dire, indirectement, qu’ils ont un retour sur investissement 4 fois supérieur à celui des plus grandes sociétés de cannabis au monde ! En effet, en moyenne, les prix pratiqués dans l’industrie sont autour de 2,5 euros par gramme. 

Chez JuicyFields, vous avez le choix entre 4 packs de plantes de cannabis différents avec des cycles de récolte et des renouvellements différents. Vous pouvez obtenir le premier plant (Juicy Flash) pour seulement 50 euros.

Le plan JuicyMist vous rapporte entre 3600 et 4800 $ en 3 ans. JuicyKush vous rapportera entre 6000 $ et 9000 $ en 4 ans et JuicyHaze vous rapportera 9000 $ à 12000 $ en 5 ans.

Il s’agit de rendements de plus de 110 % par an ! Si vous trouvez ces rentabilités normales, alors que nous avons désormais des points de comparaisons fiables (à savoir les autres géants du cannabis thérapeutique), je ne peux plus rien pour vous. 

[Update : suite à ma question posée au support, voici les détails fournis au sujet de la rémunération :

JF affirme que les plants sont ouverts à la visite et qu’il suffit de venir : quel investisseur est réellement allé le faire ? Sanofi a-t-il besoin de préciser que n’importe qui pourrait venir dans ses usines pour venir voir ? Outre le fait que cela soulève le doute, ce n’est pas souhaitable qu’un illustre inconnu se pointe dans une usine de médicaments pour visiter les installations… il y a des lois et des organismes de contrôle pour ça. 

On me retorque souvent également qu’il y a des caméras dans les serres et qu’on peut se log et les regarder en live. Sincèrement, en quoi cela est-il une quelconque preuve de la probité du montage financier ? Soyons juste sérieux et essayons de donner des arguments concrets, et pas uniquement ceux véhiculés par l’entreprise qui essaye de se défendre. D’ailleurs, le sujet des caméras a déjà été abordé par un blogueur espagnol (à retrouver sur tecnonianos-com) : il semble qu’il y ait une incohérence sur les localisations exactes des serres. J’ai contacté l’auteur du blog pour en savoir plus.

Il n’y a pas que moi qui semble avoir des doutes : un groupe d’intérêt s’est déjà constitué au Portugal, « juste au cas où » l’entreprise se barrerait avec la caisse.

Concernant la production, on peut se référer aux photos envoyées dans le groupe Télégram de JuicyFields. Lorsque l’on compare avec des plants de sociétés comme Aurora ou Tilray, la différence est intéressante. 

Des photos relayées par le passé par Juicy Fields sur leur canal Telegram :

Les images d’Aurora :

Juicy Fields, une société opaque. 

Dans l’industrie pharmaceutique, même lorsqu’il s’agit de cannabis, il y a des normes : la production se fait généralement sous serre, les plantes doivent être saines lorsqu’elles arrivent en salle de séchage, ce qui ne semble pas être le cas chez JF, si tant est que les photos qu’ils véhiculent soient vraiment des plants qui leur appartiennent. 

Juicy Fields a plutôt bien travaillé sa vitrine externe pour parer aux critiques habituelles faites aux pyramides de Ponzi : 

  • Montages d’entreprises dans des paradis fiscaux => l’entreprise a un siège social en Allemagne.
  • Opacité de l’équipe dirigeante => des profils LinkedIN ont été créés pour l’équipe dirigeante et des noms et des visages ont été posés sur chaque fonction. 
  • Absence de communauté en ligne => présence d’une communauté Télégram active et présence de comptes officiels sur les réseaux sociaux. 
  • Mauvais fonctionnement au niveau financier, avec difficulté de retrait de son argent => retirer son investissement est possible… pour le moment.

Tout cela suffit en effet à rassurer l’investisseur qui ne cherche pas plus loin que le bout de son nez… Surtout que lorsque l’on va sur TrustPilot, les avis sont majoritairement positifs. 

Néanmoins, les faux avis, les faux followers, les faux commentaires, restent monnaie courante sur internet et on ne peut s’y fier. 

Pourquoi j’affirme que Juicy Fields est une société opaque ? 

Premier red flag, le montage de la société.

Le fait que l’entreprise soit domiciliée en Allemagne suffirait à rassurer les investisseurs. On est en effet en Europe et pas dans un paradis fiscal. La plateforme est gérée par la société berlinoise Juicy Grow GmbH, enregistrée le 12 février 2020.

L’objet commercial de Juicy Grow GmbH ne mentionne nulle part qu’elle fait de la culture de cannabis ou quoi que ce soit en lien avec la culture, comme on peut également le voir sur northdata.de. Elle a déclaré faire de la vente de serres et de matériel de plantations, plutôt artisanales qu’industrielles. 

Juicy Grow GmbH est également l’exploitant de la boutique en ligne de serre juicygrow.eu, le directeur général étant Viktor Bitner. On y reviendra plus tard.

Depuis peu, la société est également enregistrée aux Pays-Bas et non plus en Allemagne, ce qui crée encore plus d’interrogations. En outre, il existe une nouvelle entreprise en Suisse appelée Juicyfields AG, qui est censée détenir une participation avec d’autres sociétés au Lichtenstein notamment (Newsletter en date du 31 décembre 2021, où l’entreprise mentionne la création d’un « fonds d’investissement alternatif au Liechtenstein« ). Quand il y a un tel enchevêtrement, c’est étrange. 

Le réseau de l’entreprise, selon northdata.com

Selon le mapping ci-dessus (source sur northdata.com), on constate plusieurs autres sociétés reliées au même dirigeant, et notamment JUICY GROW FENSTERBAU GMBH : « Trade, supply and assembly of window elements in wood, aluminium and PVC ». Rien à voir avec le cannabis ou avec un quelconque service financier.

Concernant Kaisers-Wurst, c’est encore plus rigolo (et c’est là que ça commence à devenir très flippant) : il s’agit d’une société initialement immatriculée au Royaume-Uni (voir source sur find-and-update.company-information.service.gov.uk), entre deux associés : Viktor Bitner et… Valery Reshetin, un type vivant à Moscou. Premier lien avec la Russie, on va creuser ça un peu plus tard.

Concernant l’entreprise « le Kaiser des saucisses », la boîte s’appelait à l’origine « WURSTKOENIG » et elle a été immatriculée à Stockport, une ville au sud de Manchester. Depuis sa création en 2011 et sa dissolution en 2020, on ne peut pas dire qu’il se soit passé grand chose dans les finances de l’entreprise, qualifiée de « dormant company » sur le site anglais.

Là où ça prend des airs de film, c’est que notre ami Viktor est mentionné dans ce fil Twitter : on comprend que c’est bien de lui et de sa société de saucisses qu’on parle dans cet article du New York Times qui relate une sombre histoire d’enfumage du renseignement américain par des escrocs germano-russes. L’article est probablement payant, il va falloir utiliser la WayBack Machine (ICI) pour y accéder ou alors lisez-le en cache.

Voici le paragraphe qui nous intéresse dans l’article du NYT : « There were other questions about the Russian’s reliability. He had a history of money laundering and a thin legitimate cover business — a nearly bankrupt company that sold portable grills for streetside sausage salesmen, according to British incorporation papers« . Nom de Zeus, Viktor !

2e red flag : des résultats financiers très étranges.

Dans les derniers résultats financiers publiés par la société allemande, les chiffres communiqués ne sont élevés, ce qui est étonnant de la part d’une entreprise qui affirme avoir fait des millions de ventes depuis sa création… (voir ICI ma source initiale, et ICI pour la source officielle bundesanzeiger.de) :

  • le total des actifs s’élève à 316.786,44€.
  • les capitaux propres s’élèvent à 192.568,11€.

Dans une Newsletter envoyée le 29 décembre 2021 où la société fait le bilan de son année, elle affirme que « 72 138 742 de fleurs séchées ont déjà été récoltées« . Si l’entreprise vend au minimum 1,5€ le gramme, ça devrait faire au moins 100 millions d’euros de ventes. Comment une boîte qui récolte plus de 72 millions de grammes en 2021 peut avoir fait un bilan à seulement 316 786,44€ en 2020 ? Cela signifie que la progression entre 2020 et 2021 serait absolument faramineuse : on attend les chiffres de l’année qui vient de s’écouler (s’ils sont publiés…).

3e red flag, les autorisations.

Il est étonnant que juicyfields.io ne dise pas un mot d’une autorité de surveillance financière dans sa description, dans la mesure où juicyfields.io passe pour un fournisseur de services financiers selon sa propre description. Vu que c’est une société européenne, cela devrait être obligatoire, non ? 

4e (très gros) red flag, les dirigeants.

Selon l’extrait du registre du commerce, Juicy Grow GmbH est désormais dirigée par le directeur général unique Viktor Bitner.  Or, sur le site web officiel, c’est un certain M. Alan Glanse qui serait le directeur général. Alan Glanse est un illustre inconnu : la seule mention dans le milieu des affaires est à retrouver dans cet article de Forbes au sujet du Bitcoin, où il explique avoir acheté en 2012 100 Bitcoins à un ami qui avait besoin d’argent pendant « ses années à Wallstreet ». C’est très étrange car quand on regarde son profil LinkedIN, en 2012, il était censé être « Chief Business Development Officer » chez Merck. Le siège de Merck aux USA n’est absolument pas situé à Wall Street, mais à Kenilworth dans le New-Jersey. J’en sais quelque chose, je suis moi-même salariée chez Merck mais en France (quelle surprise d’ailleurs d’avoir constaté, en consultant le profil LinkedIN de ce type, qu’il avait bossé dans la même boîte que moi ! C’est en cours de vérification de mon côté, mais j’ai de très gros doutes…). 

De plus, il semble que Alan Glanse possède 0% de Juicy Fields. 

Quant à Viktor Bitner, comme mentionné plus haut, on a retrouvé sa trace via ce fil Twitter. On est donc sur un monsieur qui semble avoir l’habitude du blanchiment d’argent et de l’escroquerie, mais pas n’importe quelle escroquerie : l’escroquerie de haut vol de services de renseignement étrangers. Je vous laisse lire encore l’article du NYT pour en savoir plus sur les milieux qu’il fréquente.

5e red flag : une incohérence dans l’histoire de l’entreprise.

Juicyfields.io a déclaré que la société ou la plateforme a été fondée en 2017 et agrandie en 2019. Or, la société allemande a été enregistrée en 2020 comme on l’a vu précédemment. Les données trouvées sur la Wayback Machine tendent aussi vers un lancement plutôt en 2020. Pourquoi cette incohérence dans les dates ? 

Inutile de venir me contredire en disant que la FAQ actuelle du site ne mentionne pas ce que j’écris. Je parle bien des versions antérieures du site et c’est bien ça qui nous intéresse aujourd’hui : la cohérence du discours de l’entreprise dans le temps. Pour voir la version du site en 2020, utilisez la Wayback Machine ICI.

6e red flag : des mises en garde de la part de plusieurs régulateurs financiers.

Juicy Fields figure sur une liste d’avertissement du régulateur financier espagnol CNMV (cnmv.es).

Juicy Fields fait l’objet d’une mise en garde du régulateur financier allemand BaFin car il s’agit d’une offre d’investissement non autorisée (bafin.de).

Un autre blogueur a interrogé le régulateur financier hollandais, vu que JF possède une société en Hollande. Je vous copie sa réponse ici ci-après (optionsbinairesarnaques.net).

Les pratiques douteuses de Juicy Fields 

Les faux partenaires dans le passé

Initialement, sur plusieurs sites web notamment en espagnol, Juicy Fields expliquait avoir noué des partenariats avec des entreprises qui sont les plus grandes entreprises du cannabis au monde (si vous avez du temps à tuer entre 2h et 3h du matin, n’hésitez pas à utiliser la Wayback Machine pour checker leurs annonces de partenariats sur leurs anciens site dans d’autres langues).
Or, ces mentions de partenariat ont rapidement disparu, car Juicy Fields ne possède aucun partenariat avec aucun géant du cannabis thérapeutique. À noter : j’ignore à ce stade si ce site espagnol était un site officiel ou non, ainsi que son lien avec la « vraie » équipe de JF.

Ces partenariats ont été démentis par les entreprises elles-mêmes (voir ICI un exemple avec Canopy). 

Concernant les partenaires locaux de Juicy Fields, c’est assez flou. JF a affirmé par exemple avoir eu un partenaire en Macédoine (sur Facebook notamment en 2020, et leur site en anglais). Or, ce pays n’autorise pas actuellement l’exportation de fleurs de cannabis (france24.com). Selon un article du New York Times, seule l’huile, les extraits et les teintures peuvent faire l’objet d’un export, et le gouvernement reste un obstacle pour les industriels car l’activité est soumise à l’attribution d’une licence officielle. Au passage, le même article précise que seuls deux pays européens autorisent officiellement la culture et l’export de cannabis thérapeutique : le Portugal et les Pays-Bas. Pour revenir sur la Macédoine, un projet de loi est en cours concernant l’export (voir sur le site officiel du gouvernement macédonien vlada.mk) avec la création d’une agence d’état dédiée à ce sujet. A noter que le cannabis thérapeutique est bien autorisé en Macédoine depuis 2016, mais seules de petites quantités de Marijuana y sont produites chaque année (balkaninsight.com) et les producteurs sont incapables de vendre leur production à l’international : l’activité est peu encadrée, laissant une production de mauvaise qualité, inadaptée au marché européen notamment qui possède des normes de qualité stricte. Nous évoquerons ce point à nouveau juste après.

[UPDATE : j’ai posé la question directement via le mail info@juicyfields.io. Ils m’ont répondu ne plus travailler avec leur partenaire en Macédoine, et on a enfin un nom : 5 letters. La licence de cet exploitant a en effet été retirée fin 2021 comme on peut le voir sur cet article de republika.mk. L’entreprise était en effet impliquée dans des affaires de contrebande de marijuana. Peut-on en conclure que JF collaborait avec des entreprises douteuses qui exportaient du cannabis illégalement, dans le plus grand des calmes, tout en promouvant des retours sur investissement faramineux à leurs investisseurs ? je vous laisse en juger… ]

Absence de KYC systématique

Depuis 2017, il est obligatoire pour toute entreprise fournissant des services financiers, y compris les sociétés de P2P et de Crowdfunding, d’avoir un questionnaire de type KYC, dans lequel figurent les données fiscales, un justificatif de domicile, des copies de passeport ou de carte d’identité, la déclaration d’origine des fonds et un petit questionnaire sur les connaissances en investissements P2P. Cependant, le KYC chez Juicy Fields semble être totalement aléatoires selon les témoignages que j’ai reçu.

Compte à Chypre : une simple optimisation fiscale ?

L’une des façons d’investir dans Juicy Grow est le transfert de crypto-monnaie ou le virement bancaire. Dans l’IBAN fourni par la société Alema Juicy, nous constatons qu’il n’appartient pas à un compte en Allemagne mais à Chypre !

Par ailleurs, l’IBAN, appartient à un établissement de paiement et non pas à JF directement. L’explication se trouve sur leur FAQ, mais je ne trouve pas cela convaincant personnellement.

Extrait de la FAQ du site de Juicy Fields

Une enquête ouverte en Allemagne ?

En Allemagne, une enquête est ouverte par la LKA (Landeskriminalamt, une police d’État chargée des missions de police judiciaire) selon un mail reçu par un blogueur allemand qui s’est également penché sur JF. Voir ICI

Un internaute montré sur le blog semble être parvenu à échanger avec un officier de police chargé de l’affaire : il semble que pour la police allemande, le fonctionnement de JF ne soit pas clair : ils ne comprennent pas comment de tels rendements sont possibles, ce qui a éveillé les soupçons de fraudes.

Des partenaires étranges

Concernant Canna Yeza, j’ai continué à creuser avec l’aide de plusieurs personnes que je remercie ici au passage. Le partenaire me semble très étrange et ce, pour plusieurs raisons :

  • Le site que j’ai visité il y a quelques semaines cannayeza.com est actuellement down. Le site était hébergé en Serbie même si le numéro de téléphone du déclarant semble être un téléphone sudafricain (domainbigdata.com).
  • Le site actuellement présenté sur leur page Facebook est également down : cannayeza.co.za. Il est pour le moment bien référencé en Afrique du Sud (domainbigdata.com).
  • L’entreprise n’a jamais été mentionnée sur un quelconque réseau social avant 2021. Sur Twitter, la première (et quasiment la seule) mention apparaît sur le compte Twitter @JuicyFields_FR en novembre 2021. Le compte JF France est d’ailleurs le seul compte relié à JF à mentionner ce partenaire sur Twitter.
  • Le plus troublant, c’est leur logo. En novembre 2021, ils ont changé de logo.
Leur nouveau logo
Leur ancien logo

Leur ancien semble avoir été volé chez Potomac Holistics (potomacholistics.com) :

Site internet de Potomac Holistics
  • Les photos douteuses : sur le site qui a été supprimé (on passera d’ailleurs sur les articles qui semblent avoir été anti-datés), on voyait le visage d’une femme sur un article :
Articles publiés sur l’ancien site, aujourd’hui supprimé

C’est le même visage sur un avis client laissé 🙄

La photo de cette pauvre dame est utilisée un peu partout sur le web :

Recherche menée sur le web en latin et en russe

Les éléments positifs : une implication réelle dans le monde du cannabis.

Plusieurs éléments positifs tendent malgré tout à émerger : ils pointent non pas vers le sérieux de l’entreprise (qui est de mon point de vue grillée à mes yeux au vu de tous les éléments que je viens de montrer) mais vers une implication réelle dans l’industrie du cannabis.

Une présence dans l’événementiel international du cananbis

L’entreprise participe à plusieurs événements liés à l’industrie du cannabis, et notamment à un événement les 10 et 11 septembre en Suisse : CB Expo 2022. On y retrouvera le COO de la boîte, Clifford Giesenow. On ne peut pas non plus dire qu’ils se cachent…

Des partenaires actuels qui semblent réels

J’ai commencé par envoyer un mail directement au support de Juicy Fields pour en savoir plus sur leur société. J’ai admiré leur réactivité avec un mail tout fait. Le fonctionnement de l’entreprise ainsi que son business model y a été bien expliqué :

À la fin, il me mentionne les partenaires à retrouver sur leur site officiel.

J’ai commencé à regarder leurs partenaires et à en contacter plusieurs. J’ai donc trouvé un numéro Whatsapp sur le site de The Green Side, basé en Afrique du Sud et je leur ai écrit. Ce qu’il faut retenir de cet échange, c’est que The Green Side est bien un partenaire de JF. JF a investi dans leur « Green Seed Fund / Canna Trade Africa (Pty) Ltd ». JF était également sponsor officiel de The Cannabis Expo Johannesburg.

Donc on a un partenaire réel qui nous explique que JF a bien investi dans leur entreprise, mais que leur entreprise est un grossiste mais pas un cultivateur. Pour moi ça serait OK si seulement :
– JF était clair et se présentait comme un fonds d’investissement, avec les autorisations qui vont avec.
– s’il n’avaient pas besoin de gamifier leur process avec des clones de plantes, des durée de maturation complètement bullshit…

J’ai interrogé un autre partenaire, de la société « 613 partners », toujours selon la liste officielle des partenaires relayée sur le site anglophone de Juicy Fields. J’ai eu un échange très intéressant avec une personne qui m’a également confirmé travailler avec JF en tant que consultants stratégiques dans l’industrie du cannabis. J’ai pu exposer mes différents points d’attention sur l’entreprise, notamment l’absence d’autorisation officielle pour fournir des services financiers, et la raison précise pour laquelle les fonds doivent transiter par Chypre.

La personne ne semblait pas au courant de leur montage financier à Chypre, mais elle a, je pense, parfaitement décrit la situation de l’entreprise, que je vous retranscris telle quelle : « if you are an investor, international cannabis trade and retail investing doesn’t really exist anywhere, consequently, they are betting on a young industry before the regulations are in place. Therefore this is a high risk/ high reward business ».

Cette dernière mention est de loin le plus intéressant et le plus réaliste, et je pense que ça donne bien à voir ce qu’est vraiment Juicy Fields : une entreprise qui s’est lancée dans un secteur jeune, en pleine évolution, mais sans réelle régulation et donc hautement risqué. Ce que je déplore toujours, c’est que leur discours soit extrêmement édulcoré et selon moi, il est trompeur car il donne l’impression à l’investisseur qu’il investit vraiment dans des plants de cannabis…

J’ai interrogé Cannabis International DK. Ils m’ont affirmé par mail que JF est bien leur partenaire depuis début 2021, et qu’il n’y a jamais eu de problème.

J’ai également interrogé Canna Yeza, un cultivateur en Afrique du Sud (enfin un cultivateur !) : ils m’ont également affirmé que JF est bien leur partenaire « sur la partie culture » et qu’il n’y a jamais eu de problème non plus. [Update : ce partenaire me semble très louche, j’ai creusé un peu et ce point est donc passé en red flag].

Une présence en ligne à souligner

Même si les comptes de réseaux sociaux annexes et non-officiels sont nombreux, l’équipe JF ainsi que le dirigeant Alan restent actifs sur leurs canaux officiels

Conclusion : 

Est-ce que, à ce stade, je serais heureuse de confier mon argent à des gens très louches, qui nous proposent un IBAN en Chypre maquillé en adresse à Berlin ? Non. Clairement pas. Je verrai ce que la 3e phase d’investigation va donner… mais pour le moment, le bilan est négatif Michel.

Est-ce que l’implication de Juicy Fields dans le monde du cannabis est fake ? Non, elle est réelle. Néanmoins, les éléments que j’ai pu collecter à ce stade démontrent qu’ils évoluent dans une sphère extrêmement risquée (cf: leur mésaventure avec leur partenaire macédonien qui ne me rassurerait absolument pas en tant qu’investisseur). Juicy Fields ressemble plutôt à un fonds d’investissement, mais ce qui me chagrine, c’est qu’ils ne semblent pas avoir d’autorisation pour faire ça. De plus, le fait qu’ils ne fassent pas de KYC systématique, alors qu’ils proposent de toute évidence un service financier, est illégal.

Est-ce qu’à ce stade je peux dire que c’est un Ponzi ? j’ai des soupçons, et c’est surtout les résultats financiers de l’entreprise qui me chagrinent, cf le paragraphe dédié à ce sujet plus haut.

Le fait que les dirigeants soient proches de milieux russes très opaques et qu’ils semblent déjà avoir un passif dans le milieu de l’escroquerie m’amène sur l’hypothèse d’un potentiel blanchiment d’argent ou même du crime organisé, mais à ce stade ce ne sont que des hypothèses.

L’entreprise profite surtout d’un flou juridique international dans le domaine du cannabis thérapeutique : les différents revirements des gouvernements sur le sujet sont un risque évident à prendre en compte quand on investit dessus. Le business model est nouveau (aka le financement participatif déjà c’est nouveau, dans le domaine du cannabis thérapeutique c’est doublement nouveau), et les différents points opaques ou troublants que j’ai évoqué ne me rassurent pas.

Il y a un dernier truc qui me fascine sur le Ponzi, c’est les humains. Les gens sont en général très heureux d’investir sur un produit à haut rendement, et semblent surtout très heureux d’avoir trouvé cette petite astuce avant tout le monde. 

Et en général, quand on leur dit que leur trouvaille est louche, au lieu de se remettre en question et de checker un peu leurs sources, ils se vexent fort. Magistrale démonstration ICI sur le forum de notre Père Tugan. J’en ai également fait la magistrale expérience récemment en étant invitée sur le canal Telegram France de Juicy Fields. J’ai eu énormément de mal à avoir un échange constructif : globalement, il s’agissait plutôt d’insultes, de moqueries, et d’arguments qui n’en n’étaient pas (du genre « ça fait deux ans que je retire mon argent et que mon investissement grossis, circulez y’a rien à voir »). J’ai malgré tout récupéré des éléments que j’analyserai et publierai au fur et à mesure.

C’est toujours le même refrain : la personne se vexe, comme si j’avais insulté ses aïeux sur 42 générations. En tout cas, je n’ai pas été éjectée du canal : un paragraphe qui figurait sur cet article et qui supposait une censure sur les canaux Telegram de JF a par conséquent été supprimé de l’article car non-fondé me concernant. Pour le moment.

Que l’on soit bien clair : que les gens fassent de l’argent avec un Ponzi, je n’ai aucun problème avec ça. À partir du moment où on est honnête avec soi-même et avec les autres, y’a 0 mal à se faire du bien.

Là où ça commence à me gratter fort, c’est quand on maquille ça avec une prétendue connaissance du secteur et qu’on se refuse bêtement à la remise en question, tout en entraînant gaiment sa communauté sur une arnaque. Assumons de faire de l’argent sur un Ponzi, à ses risques et périls : ça sera plus crédible. 

Personnellement, investir dans un Ponzi me gêne éthiquement, mais ça n’engage que moi.

On fait tous des erreurs : il n’y a aucun problème avec le fait de se tromper. Il s’en est fallu de peu pour que moi-même je mette un billet sur JuicyFields, jusqu’à ce qu’une bonne âme, sur un post Instagram, me mette un jour en garde. D’ailleurs, j’ai perdu la trace de son commentaire, alors si tu passes par là, manifeste-toi ! Et un grand merci au passage 🙂 

Donc se planter et passer pour un con, ça arrive. Je te raconterai un jour comment j’ai connement lâché 600€ à un fdp sur une aire d’autoroute : ça pourra te décomplexer grandement sur ta propre crédulité. Niveau naïveté, parfois, je suis la championne. Je me suis même mariée, c’est dire ! 

Biais de confirmation, incompétence, barrières de la langue… faire ses propres recherches c’est bien beau, encore faut-il les faire correctement, sachant qu’il y a des choses qui ne constituent en rien des preuves :

  • le fait qu’on puisse retirer de l’argent d’un Ponzi n’est pas une preuve de sa fiabilité.
  • le fait qu’il y ait des caméras dans les serres de Juicy Fields, est-ce que ça prouve que leur montage financier est safe ?
  • le fait qu’une entreprise soit domiciliée en Europe ne veut rien dire, surtout si elle ne respecte pas les législations en place…

Autres sources :

https://www.northdata.de/Juicy+Grow+GmbH,+Berlin/Amtsgericht+Charlottenburg+%28Berlin%29+HRB+214650+B

https://juicygrow.eu/shop

https://oinvestidor.club/web/2021/07/04/analises/juicy-fields-uma-piramide-e-um-scam-ou-e-legitima/

https://kristapsmors.com/p/featured-in-forbes-how-much-does

https://forum.marketingunderground.biz/t/argent-gratuit-pour-vous-encore-plus-rentable-et-plus-safe-que-les-cryptos/10307

https://web.archive.org/web/20201101172835/https://juicyfields.io/faq 

https://www.greenentrepreneur.com/article/393965

https://newswep.com/from-gin-to-cosmetics-with-cannabis-at-a-fair-in-uruguay/

76 commentaires sur « Étape 11 : faire ses propres recherches, cas concret Juicy Fields. »

  1. ARTICLE POUBELLE ET PAS DU TOUS MISE A JOUR
    UNIQUEMENT A CHARGE ET MENSONGER
    UNE VRAIE HONTE
    JE DEVRAIS VOUS POURSUIVRE POUR DIFFAMATION
    J Y SONGE SERIEUSEMENT ET EN PARLERAI PROCHAINEMENT A MES CONSEILS;

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, enchantée.
      Déjà, pouvez-vous vous présenter et expliquer pourquoi vous vous sentez diffamé ?
      N’hésitez pas à revenir vers moi et à me dire quels éléments méritent une mise à jour, quels éléments vous paraissent faux/mal énoncés, je modifierai avec plaisir !

      Aimé par 1 personne

    2. je suis de votre avis, ces gens ne font que copier coller des photos et infos récoltés sur d’autres sites.

      madame pour votre info: la police criminelle les a investigué en mai 2021 affaire classé Sans suites.

      toutes vos photos tous vos liens viennent d’un article allemand par un blogueur qui était frustré de ne pas avoir été sélectionné comme ambassadeur.

      Maintenant si vous me dites que votre articles de 2022 est à jour… alors je vous prie de citer des sources après juin 2021 car jusque juin 2021 il étaient en règle ou en tout cas la police criminelle n’a rien trouvé … ce n’est pas par ce que vous vous faites arnaquer sur les aires de repos qu’il faut se méfier de tout.. oui je sais je sais.. cannabis ohhlalala et crypto… les deux diables, drogue et faux argent…

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour, vous me reprochez des sources « périmées », mais vous, vous n’en citez aucune. Pouvez-vous sourcer le fait que l’affaire ait été classée sans suite svp ? je l’ajouterais à l’article avec plaisir.

        « toutes vos photos tous vos liens viennent d’un article allemand par un blogueur », c’est faux, et si vous avez vraiment lu l’article vous le sauriez 🙂 Le billet de blog allemand était un point de départ, et quand je trouve des éléments pour lesquels je n’ai trouvé aucune preuve contraire, je les réutilise.

        « ce n’est pas par ce que vous vous faites arnaquer sur les aires de repos qu’il faut se méfier de tout ». Je suis assez navrée de voir que vous tombiez dans l’attaque personnelle, alors que je ne vous connais ni d’Eve ni d’Adam. Comme expliqué dans l’article, je suis toujours fascinée par ce comportement de très bas étage qui consiste à attaquer quelqu’un personnellement dès lors que ce qu’il dit ne nous convient pas.

        « cannabis ohhlalala et crypto » = sachez que j’investis en cryptomonnaie également, et que j’ai de très sérieuses tendances à être bitcoiner maximaliste. Mais vous vous en foutez, car vous avez juste envie d’attaquer les gens personnellement 🙂 cela vous décrédibilise.

        Bon courage dans la vie.

        Aimé par 1 personne

      2. c’est vrai vous avez raison ! je ne cite pas de source, j’utilise les vôtres.. vous parler de l’investigation début mai 2021… mais pourquoi n’avez vous pas rechercher le résultat de cette investigation avant de vomir cet article ?

        J’aime

      3. vous créer votre propre vérité car vous ne trouvez pas de preuves…je vous cite : quand je trouve des éléments pour lesquels je n’ai trouvé aucune preuve contraire, je les réutilise.

        J’aime

    3. Bah alors BtcMaximalist tu comptes toujours engager des poursuites pour « diffamation » ?
      Ou tu vas aller chouiner pour essayer de récupérer l’argent que tu as mis dans cette arnaque ?
      Pauvre pigeon.

      J’aime

  2. Merci pour cette enquête des plus intéressantes et le travail qui y a été consacré.
    En ce qui me concerne j’ai depuis le début (2021) l’impression diffuse qu’il s’agit d’un ponzi sans toutefois avoir fait d’investigation. La rentabilité est trop élevée, il n’y a pas de KYC et « les preuves » n’en sont pas. Cela dit je me suis laissé tenter tout en restant raisonnable. JF me sert à booster la rentabilité de mes investissements classiques. J’espère juste sortir ce que j’ai investi et jouer avec mes gains jusqu’à ce que « la musique s’arrete ».

    J’aime

    1. Bonjour,

      Je compte aussi investir sur ce projet, serait-il possible d’en parler en privé (via mail ou réseaux sociaux) ?

      Bien cordialement

      J’aime

      1. Désolé mais je n’ai pas de compte Instagram. Nous allons rencontrer les dirigeants de Juicyfield dans leurs nouveaux bureaux à Amsterdam( parallèlement très investi dans les cryptos actifs DeFi lending farming yield) j’aurais bien aimé échanger avec vous et vous tenir au courant . Peut être avez vous mon mail en off si vous pouvez le contacter merci à vous

        J’aime

  3. Bonjour,

    Au delà du fait que votre article possède certains éléments de vérité, il faut aussi souligner quelques mélanges. Par exemple, JF ne propose pas de voir les plants avec des caméras. Rien ne dit que cette platefrome, même si je ne le recommande pas du tout, est une pyramide de Ponzi.

    Enfin je m’interroge sur votre impartialité alors que vous travaillez pour un labo pharmaceutique qui possède entre autre une aire thérapeutique sur le cancer (et pour nombre de labos travaillant en oncologie, le canabis fait partie des recherches sur les soins palliatifs). Ne peut-on légitimement s’interroger sur votre article et le voir comme étant à charge ? Ou pire, n’y aurait-il pas un conflit d’interêt ?

    Bref, je pense que votre crédibilité reste plus sur vos investissements locatifs que j’ai personnellement plaisir à suivre 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,
      1: « JF ne propose pas de voir les plants avec des caméras » : si, JF propose de voir les plants par caméra. Exemple tout bête ici : https://jucyfields.fr/%EF%BB%BFsalutations-a-tous-nos-200-000-membres-juicy/
      2: « Rien ne dit que cette platefrome, même si je ne le recommande pas du tout, est une pyramide de Ponzi » : le jour où une quelconque autorité financière le dira, il sera trop tard. Le principe de l’analyse fondamentale et du travail de recherche en investissement, c’est essayer de spéculer, au sens premier du terme : prévoir ce que sera l’avenir.
      3: « je m’interroge sur votre impartialité alors que vous travaillez pour un labo pharmaceutique qui possède entre autre une aire thérapeutique sur le cancer » : Je ne vois pas trop le rapport avec le fait que je travaille chez MSD France (ce dont je suis très heureuse, soit dit en passant). Tout d’abord, il s’agit d’un blog personnel, et je pense que si la boîte en est réduite à faire rédiger des billets de blogs sur des entreprises inexistantes d’un point de vue scientifique, c’est que c’est la fin des harricots. Mais je vous rassure, ce n’est pas le cas. Ensuite, l’entreprise travaille sur l’oncologie, et si vous étiez allé au bout de vos recherches, vous sauriez que les soins palliatifs de nous intéressent pas. Nous travaillons sur des traitements qui sauvent des vies, comme l’immunothérapie par exemple. Le jour où le cannabis, si thérapeutique soit-il, soignera un cancer de mauvais pronostic, n’hésitez pas à m’appeler.
      4 : « et pour nombre de labos travaillant en oncologie, le canabis fait partie des recherches sur les soins palliatifs » : n’hésitez pas à citer des exemples.
      5: « Ou pire, n’y aurait-il pas un conflit d’interêt ? » : n’hésitez surtout pas à remonter cela à l’ANSM. Je pense qu’ils vont bien rire… Plus sérieusement, pouvez-vous expliciter en quoi il y a conflit d’intérêt ? Car quitte à sortir les grands mots, autant développer. Comme expliqué plus haut, le cannabis thérapeutique n’entre aucunement en concurrence avec quoi que ce soit. N’hésitez pas à faire le tour de la littérature médicale sur le sujet.
      6 : « Bref, je pense que votre crédibilité reste plus sur vos investissements locatifs » : Je n’ai aucune idée de qui vous êtes derrière ce pseudo. Vos jugements sur ma crédibilité m’importent donc assez peu.

      Avec plaisir pour continuer à me suivre sur l’immobilier si votre égo est toujours là à l’issue de cette réponse 🙂 n’hésitez pas non plus à vous manifester sur Instagram.

      J’aime

  4. Bonjour, je trouve votre article intéressant mais je fais partis des utilisateurs de cet investissement. Je n’ai, à ce jour, rien à redire. J’ai depuis longtemps récupéré mon investissement de départ et maintenant cet investissement tourne sans que j’ai besoin de remettre de l’argent dedans.
    L’avenir nous dira si, ou ou non, cette entreprise est honnête ou non. Quoi qu’il en soit pour ma part c’est tout bénef.
    Investissement que j’ai fais au départ, début 2021 sur 4 mois de suite j’ai investi 200€. 1 an après j’ai récupéré mes 400€ investi et je me retrouve avec un investissement qui grossit tout seul tout en pouvant récupérer un petit peu quand même.
    si l’entreprise s’avère ne pas être une arnaque, en 2024 cela me fera un revenu passif de 720€ par mois.
    Je n’incite personne a rentrer dans cet investissement car je ne suis pas conseillers en investissement et je n’ai pas de connaissances poussées dans ce domaine. Je fais simplement part de mon avis d’utilisateur de cette plateforme depuis maintenant 1 an.
    Cordialement,

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,
      C’est tant mieux si vous faites de l’argent et si vous avez récupéré votre mise 🙏🏻.
      Néanmoins, ce n’est pas le sujet de mon article. Mon article s’interroge sur la fiabilité du système et sur son éthique. On peut très bien faire de l’argent avec un Ponzi, c’est d’ailleurs le principe (du moins, au début). Et c’est très bien si vous le faites en connaissance de cause avec un vrai management des risques. Comme dit dans l’article, je ne suis pas là pour dire aux gens ce qu’ils ont à faire, mais pour les aider à prendre une décision.
      Pour ma part, la rentabilité n’est pas le seul critère. Si c’était le cas, il y a longtemps que j’aurais fait fortune dans le proxénétisme, la drogue ou les fake news, et que j’aurais vendu mon âme au diable pour de l’argent. Mais ça, c’est propre à chacun 😊
      Bien à vous,
      Tanja.

      J’aime

      1. Les caméras sont bien présentes dans les serres, mais certainement pas dans le but de montrer les plantations au investisseurs…mais plutôt dans un soucis de « sécurité » peut être non ?? On sent clairement une non neutralité dans votre article, c’est d’ailleurs ce qui le rend médiocre. Avez vous déjà monter une entreprise de crowndfounding ?? En connaissez vous le fonctionnement ?? Sur tout les points que vous trouvez « opaque », aucun n’est interdit par la loi il me semble. L’arrogance dans la rédaction de cette article met en avant votre incompétence en matière non seulement de gestion d’entreprise, mais aussi dans la connaissance du milieux du cannabis. Moins d’incompétence et plus de réflexion dans vos « suppositions » serait les bienvenues.

        Aimé par 1 personne

      2. Quand on ne sait pas écrire crowdfunding correctement, on ne vient pas donner des leçons sur le secteur, notamment avec aucune source à l’appui.
        Par ailleurs, les caméras proposées par JF sont proposées pour visionnage aux investisseurs, je vous renvoie encore une fois à l’une des sources que j’ai mentionnée et que vous ne semblez pas avoir envie de consulter.
        Enfin, l’argument juridique que vous brandissez est nul et non avenu : je ne suis pas un tribunal mais un investisseur qui fait ses propres recherches, ne vous déplaise.
        Essayez de ne pas vous faire un ulcère quand même. Bonne journée.

        J’aime

      3. votre titre n’interroge rien du tout !!! Vous affirmez que Juicyfields est un cas concret d’arnaque. J’ai transmis vos coordonnées aux dirigeants, j’espère qu’ils pourront vous attaquer pour diffamation.

        J’aime

  5. Bonjour, j’ai lu votre article. J’ai évidemment invertie dans JF. Une petite somme, car étant un grand Fan des Scandales financier je m’attendais fortement a un Pozi. Mais l’envie d’essayer un investissement nouveaux et l’engouement de mon entourage a eu raison de mon bon sens.

    Je tenais à vous remercier pour votre article et à vous féliciter pour votre travail de recherche impressionnant.

    J’aime

    1. Bonjour et merci pour vos encouragements !
      Comme je le répète souvent, si vous êtes conscients des risques et si vous êtes OK avec l’aspect éthique, il n’y a pas de mal à se faire du bien. L’important, c’est de prendre une décision éclairée.
      Bien à vous,
      Tanja.

      J’aime

  6. Dommage,… L’investissement à l’éthique irréprochable n’est qu’une utopie,… Se priver d’une possible belle occasion est pour moi un manque de lucidité. En tant qu’acteur actif de ce milieu, si il y a bien une chose que j’ai apprise c’est que les briques ne sont pas rouge (sang) pour rien… Néanmoins je trouve votre article (résumé détaillé d’autres articles sur le net) interessant. Qui sait, on aura peut-être l’occasion d’en discuter lors d’une visite de leurs locaux.

    Aimé par 1 personne

  7. Ouch, pour le béotien que je suis, je constate que ça déboîte sévèrement… On pourrait pas se détendre un peu là??? Ayons l’intelligence d’être modestes : je suis un néo-investisseur, je n’y connais pas grand-chose mais j’apprends… J’ai déjà évidemment perdu bêtement un peu d’argent dans des investissements à haut risque. Concernant juicyfields, j’ai néanmoins investi; je pense retirer mes billes rapidement car j’ai de réels doutes: je ne comprends en fait pas trop comment il peut y avoir de tels rendements, ça me dépasse ! Quoiqu’on pense de cet article ‘à charge’ pour certains, il a le mérite de nous faire nous poser des questions et du coup de faire des recherches pour confirmer ou infirmer ces dires. Merci donc Tanja.

    Aimé par 1 personne

  8. Merci Tanja pour cet article super construit
    OUOUIIIINNNNN moi qui croyait avoir trouver comment financer mon bateau avec du cannabis !!!
    aurais tu un avis sur cannergrow du coup ?
    ou sur une autre plateforme d’invest sur ce produit ?
    merci à toi

    J’aime

    1. Hello ! Peut-être que tu pourras quand même financer ton bateau, je juge pas :). Mais maintenant tu sais que c’est à tes risques et périls.
      J’ai aucun avis sur cannergrow, je n’ai pas analysé cette société. Concernant le cannabis thérapeutique, j’ai déjà un peu exposé mon point de vue en début d’article. Il y a une vraie prise en considération de la molécule dans la recherche scientifique et les législations s’assouplissent partout en Europe notamment. Mais de là à ce que ça révolutionne la santé, il y a un monde…
      Bien à toi,
      Tanja.

      J’aime

  9. Attention Tanja, le lien que tu post (https://jucyfields.fr/%EF%BB%BFsalutations-a-tous-nos-200-000-membres-juicy/#home) n’est pas du tout officiel, mais appartient à un membre lambda de Juiciefields, donc ce qui est dis à l’intérieur n’engage que lui !

    – Sinon pour information finalement ça avance pour la France. 💪👍👏

    https://www.lepoint.fr/societe/la-culture-de-cannabis-medical-desormais-autorisee-en-france-18-02-2022-2465415_23.php

    J’aime

    1. Je n’ai pas l’impression que ce lien (https://jucyfields.fr/%EF%BB%BFsalutations-a-tous-nos-200-000-membres-juicy/#home) provienne d’un membre lambda de JF, mais bien d’un rédacteur officiel sur leur site. Par ailleurs, cela a également été envoyé en Newsletter par JF de mémoire mais je ne peux pas insérer de documents à télécharger ici 🙂

      Ensuite concernant l’autorisation de la culture liée au cannabis thérapeutique, en effet, ça avance !

      J’aime

      1. Je vous le répète le lien que vous partagez n’est pas du tout officiels !
        Vous pouvez le vérifier via URL.

        Et vous avez encore Faux quand vous affirmez que ça été notifié dans une Newletter, ça n’a jamais été le cas !

        Attention à ce que vous annoncez car sans preuves factuel vous vous discrédité complètement.
        Vous ne pouvez pas baser des affirmations sur vos impressions ou ressentis !

        Pour information vous pouvez très bien poster un lien Drive ou autre pour votre document. Mais ça vous le saviez très bien. ☺️👍

        Aimé par 1 personne

      2. Vous êtes en effet plusieurs à me reporter que ce lien n’est pas officiel, c’est peut-être le cas, auquel cas : au temps pour moi. Néanmoins, sur cette affaire de caméra, ça ne sort bien évidemment pas du chapeau, on est nombreux à réclamer les prises de vues notamment sur Twitter, mais vu la tendance de JF à supprimer des pages et des liens, il faudrait que je passe mon temps à enregistrer des pages entières et à screenshoter : c’est un travail long… et vous avez décidé de me coincer là dessus. Soit.
        Sur le fait d’ouvrir un Drive pour mettre à disposition les documents, c’est une bonne idée, je n’y avais pas pensé contrairement à ce que vous sous-entendez. Néanmoins, cela impliquerait un niveau de sécurité élevé sur mes espaces de stockage, et vous savez vous aussi très bien, j’imagine, que c’est un blog personnel et pas la rédaction du Monde, et que je n’ai par conséquent pas que ça à foutre.

        Et concernant le fait que selon vous, m’être trompée sur un lien (UN LIEN) me discrédite, là aussi, je crois que je m’en fous un peu. Le travail de recherche que j’ai mené est, pour rappel, un travail de DYOR (Do Your Own Research) pour savoir si j’allais investir, ou non, sur un placement exotique. Que les conclusions de mes recherches, qui n’engagent que moi mais que je partage car ce blog est destiné AUX DÉBUTANTS, je m’en tape comme de ma première dent de lait.

        Bonne continuation.

        J’aime

  10. en tout cas il va très mal vieillir cet article.. le même est paru en avril 2021.. c’est de la que cette chère dame maximaliste du bitcoin tiens ses informations. depuis il y a eu une investigation… mais le résultat de cette investigation n’attire pas les cliques… donc on laisse arnaque.. ça fait le buz..

    J’aime

    1. Mais si il vieillit mal, tant mieux non ? Contrairement à vous, j’ai un égo qui parvient encore à passer les encadrements de porte. Et si je me suis trompée, et bien ce n’est pas grave ! L’objectif de cet article, c’est d’expliquer à des personnes qui débutent ce que c’est que le DYOR (Do Your Own Research), travail indispensable à mener avant de mettre de l’argent sur un actif. Si les conclusions de ce travail ne vous plaisent pas, n’hésitez surtout pas à aller faire autre chose de votre vie.

      J’aime

  11. Bonsoir, oui j’écris ce commentaire alors que je suis censé dormir mais swat.Je tiens d’abord à vous remercier pour cet article PRÉVENTIF et en aucun cas diffament comme certains peuvent le dire.

    Je comptais investir sur ce site mais, ayant 19 ans je savais que je ne pouvais pas car l’age minimum étant de 21 ans jusq’au jour ou je décide quand meme de m’y inscrire (parce que pourquoi pas) et à ma grande surprise, à aucun moment il m’a était demandé une preuve de mon age via un document d’identité officiel, donc scam ou pas je ne sais toujours pas à l’heure actuel mais ça me mets quand meme la puce à l’oreil, surtout que les rendements me parèssent énorme, mais pour combine de temps ?

    J’aime

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire et votre retour d’expérience sur votre âge et la gestion de ce détail par la plateforme.
      Et en effet, mon article est préventif, qui résulte d’une recherche personnelle que je partage, et en aucun cas diffamant, mais comme d’hab, certains se sentent agressés comme si j’avais insulté leur mère. C’est très fascinant.
      Bien à vous.

      J’aime

  12. siège social en Allemagne puis aux Pays-Bas, compte bancaire à Chypre, rendement irréaliste,…
    tout ça sent un peu le truc pas clair, genre ponzi ou autre, pour moi c’est clairement à éviter

    J’aime

    1. Il n’y a pas si longtemps, et pendant 50 ans un certain Bernard Madoff a escroqué des millions de gens. Toutefois, proposé par toutes les plus grandes banques et fonds comme on ne peut plus sûr et rentable SANS risque. Il était même le vice président d’Alan Greenspan, lui-même président de la SEC aux EU, un homme très respecté et presque considéré comme un génie de la finance. Pourtant, c’était le plus grand Ponzi de tous les temps! Il a mis des millions de gens sur la paille dont beaucoup ce sont suicidé puisque leur fond de pension avait disparu. Là pourtant tout était on ne peut plus clair…

      J’aime

  13. Un grand merci Tanja de partager votre recherche. Vous soulevez beaucoup de points pour le moins discutables.

    Concernant les réactions épidermiques de certaines personnes, je pense que c’est lié au système JF en lui-même. Vous avez dû remarquer qu’il existe des dizaines de sites dans toutes les langues qui « donnent des informations » sur le concept JF : à part l’URL qui change, ils se ressemblent tous, qu’il s’agisse des graphismes, des mentions mis en avant ou des liens (dont une bonne partie pointe d’ailleurs directement sur le site officiel). On peut directement investir depuis chaque site… mais évidemment il y a un lien d’affiliation qui se glisse discrètement dans l’URL. Chaque « partenaire » empoche donc une commission au passage si l’investisseur utilise sa plateforme. Au moins l’un d’entre eux a d’ailleurs publiquement reconnu qu’il avait « peut-être payé quelqu’un » pour réaliser son site… c’est dire le business qui existe en arrière-plan ! On peut même imaginer que certains petits malins ne vivent que des commissions versées par JF, même si on ne peut pas le prouver.

    En clair il existe une communauté manifestement importante de gens qui tirent un bénéfice direct à ce que JF soit bien perçu par le public, de façon à ce que de nouveaux investisseurs hypnotisés par les rendements soient captés d’une façon ou d’une autre. Dès lors, toute mise à mal du concept JF les dérange, puisqu’ils perdent des commissions, eux-mêmes ou un autre affilié de la communauté. Je pense que ça explique les insultes en majuscules, les argumentaires foireux (« si, ça marche ») et les menaces à peine voilées. Tenez bon !

    J’aime

    1. Merci pour ce commentaire, qui est l’un des plus constructifs que j’ai lu jusqu’à lors. En effet, cela donne des éléments de compréhension sur les réactions épidermiques de certains, puisqu’ils tirent un intérêt de l’affiliation et des parrainages. Je n’y avais pas pensé, tant les convaincus disent que « le parrainage est restreint ».
      Merci !

      J’aime

  14. Concernant la remarque « vous n’avez pas que ça a foutre… » je puis la comprendre car il y a toujours une masse de « pigeons-juristes », hyper-convaincus du bien fondé des systèmes de Ponzi à poser ce genre de question: T’as quoi comme preuve…? En fait il faut juste s’informer et quand c’est trop beau pour être vrai… D’un autre côté il y a aussi ceux qui en profitent, ils investissent un minimum, entre dans le système tout au début, parrainent un max pour se remplir les poches sur le dos des gens qu’ils on fait rentrer. Peut-être notre « juriste » fait-il partie de cette seconde catégorie?

    J’aime

  15. Bonjour,
    Merci pour cette longue investigation, j’arrive à imaginer le temps consacré à ce sujet pour rédiger un article de cette longueur. Bon courage face à tes détracteurs ^^ même avec ta prise de position définitivement contre cette entreprise, plusieurs points doivent mener la plupart des lecteurs consciencieux à faire preuve d’un minimum de scepticisme.
    De mon côté, je voudrais revenir sur l’enquête allemande actuellement en cours sur ce sujet : a-t-on une quelconque manière de suivre l’avancée de cette dernière ? (manière officielle évidemment, le commentaire « ouin ouin sans suites ouin ouin trololol » n’encourage pas une seule seconde une prise en compte sérieuse)
    PS : vu ton travail, je pense qu’il serait pertinent que tu te penches sur un sujet qui s’appelle l’astroturfing, en gros une méthode permettant de traquer la désinformation. Je t’invite à me contacter via mon mail si ça t’intéresse d’avoir plus d’informations sur ce sujet, tu n’es pas la seule à manipuler l’OSINT régulièrement 🙂
    Bonne journée !

    J’aime

  16. Merci pour cet article complet et sourcé qui centralise efficacement beaucoup d’infos et de longues heures de recherches. Merci d’avoir pris le temps de le faire, et de l’avoir fait aussi bien; et bon courage pour toutes ces attaques désobligeantes dans les commentaires. Bonne continuation 🙂

    J’aime

  17. vous auriez le détail du bilan ?
    car je ne suis pas nécessairement choqué d’un résultat faible si une grosse part des benefices est redistribué aux egrowers. D’autre part l’entreprise peut être en plein période d’investissement donc cela fait mécaniquement baisser son résultat…

    Auriez vous des sources précises par rapport aux liens opaques avec la russie et les accusations d’arnaques ?

    Merci

    J’aime

  18. J’ai investis des boutures chez JF personnellement je ne crois pas que c’est une arnaque quand vous comparez les serres par Aurora y’a ce détails qui fait tilt pour moi c’est que quand on sait faire pousser de l’herbe on connaît la différence entre l’hydroponie et la méthode classique au terreau.

    A mon avis on peut visiter JF car ils s’apparentent plus à une « ferme de cannabis classique  » au vu de leurs méthodes de pousse, qui distribuent leurs produits a tout acheteurs ( même acteurs lucratif au vu des rendements (je suppose)).

    Aurora et les autres organismes sont des laboratoires (fermé au public) et non des fermes il est normal de voir de l’hydroponie et des équipements de meilleures qualités destinés à la pousse.

    En clair, il l’a font pousser en Hollande pour la légalité.

    Leurs siège est allemand comme une société spécialisé dans les structures métalliques et visiblement celles de serres.
    Et ils ont également un Sports Bar au couleurs de JF pour le concept et fan club (à visité en plus des fermes) en Allemagne pour boire une Warsta (Warsteiner) bien fraiche.

    Après on ne peut pas caractérisé ce business de système de Ponzi (pour conspirationniste et autres), car réfléchissez bien, vous achetez la productivité d’une plante et vous vendez ses grammes (oui comme un dealer), votre argent ne fait pas celui d’un autre et vice versa.

    En tout cas j’en suis à 50 pourcent je donnerais preuves de paiement quand je retirerai mes fonds, mais au delà de sa il y a beaucoup de gens qui se sont remplis les poches et c’est plus une question de temps que d’argent donc on verras bien en temps et en heures.

    J’aime

    1. Pour la 74 000e fois, le fait de pouvoir retirer son argent n’est PAS une preuve de fiabilité. N’oubliez pas que dans un Ponzi, les participants gagnent de l’argent jusqu’à ce que tout le monde en perde.
      À bon entendeur.

      J’aime

  19. Merci pour cet article Tanja.
    C’est clair que c’est une grosse arnaque et scam, le ponzi va s’arrêter d’ici quelques mois comme crowd-growing.com (scam prouvé), une exploitation a été fermé en Espagne début du mois, le truc était complètement illégal (nan vraiment ?!), ils se faisaient passer pour des fermes thérapeutiques. Ceux qui défendent c’est les affiliés/pub/… qui gagne du pognon, …. mais sans rien placer aussi, ah si, avec les pigeons qui vont placer 😀 (car on les veuillent ou non il y a bien des liens d’affiliation pour parrainage sur tous les liens, contrairement à ceux qui disent qu’il y en a pas)
    La société déménage de l’Allemagne aux Pays -bas, ça passe par la Suisse,… pourquoi ?
    Les Directeurs, c’est le flou artistique, à chaque changement d’adresse, il change de nom, fausses filiales, faux contrats basés sur du vent, si c’est pas des sociétés écrans, je me demande ce que c’est….
    Pourquoi seulement 2 possibilités d’achat : crypto et SEPA, pas de CB Visa, MasterCard,… Ou paypal,… ? Les cryptos sont intraçables et les virements sont impossible à rembourser et les comptes disparaissent facilement. Les transactions par CB sont tracées, officielles et le remboursement est possible en cas de fraude.
    Le compte bancaire SEPA est basé à Chypre, pourquoi ? > Les trafiquants utilisent ces banques pour blanchir de l’argent, rien à dire de plus.
    Trop de preuves qui ressemblent à un schéma de Ponzi ou l’histoire des Tulipes… Oh…. c’est arrivé aux Pays-Bas aussi, coïncidence ou pas…..!? C’est des mafias, des narco, et autres trafiquants,… arrêter de les alimenter, c’est la meilleure chose à faire.
    Comme beaucoup j’ai été tenté et failli mettre un billet dessus, je me suis dit je suis pas à 500 balles prêt, mais ça revient à rentrer dans leur jeu. Même si c’est de l’argent facile, enfin du moins au début, car à la fin il y aura beaucoup de perdant, et je n’ai pas envie d’être à moitié responsable de ça.
    Tous ces trucs ces des scams (juicyfields, cannergrow, yieldnodes, midas, myfirstplant, nexo (pas sur), iplant-global,….)
    Il y en a pas mal sur les crypto aussi avec des rendements de fous, donc faites attention !!!

    J’aime

  20. Nous avons décidé de porter plainte dés ce jour au nom de tous les E GROWERS de la plateforme , nous demandons également à la société JF qu’elle se constitue partie civile , nous exigerons le retrait de tous les articles de prés ou de loin lié à votre parution constitué assortie d’une astreinte de 1000 à 5000 euro par jour de parution , ainsi qu’une indemnisation avec intérêts en sus aux préjudices subits. Notre conseil à Paris vous contactera en temps utile.

    Bien à vous ,

    J’aime

    1. Bonjour, merci pour votre message !
      Quel est l’objet du préjudice ? Je me tiens à votre disposition et je serais ravie d’échanger de votre préjudice potentiel avec votre avocat.
      Bien cordialement.

      J’aime

    1. Bonjour, merci pour votre message !
      Quel est l’objet du préjudice ? Je me tiens à votre disposition et je serais ravie d’échanger de votre préjudice potentiel avec votre avocat.
      Bien cordialement.

      J’aime

      1. Bonjour,

        Enormément de diffamations dans votre article.

        Autre exemple :
        Le site officiel de Juicyfields c’est JuicyFileds.io et rien d’autre !

        Et il n’existe aucune application officiel également !
        les JuicyFileds.fr, JuicyFields.es, JuicyFields.de, JuicyFields.site, JuicyFields.online… etc…ne sont que des copies créés par des affiliées ! D’ou les confusions avec les mauvais partenaires !

        Donc faites mieux vos recherches, au lieu de reprendre les inepties des autres, notamment avec la WayBackmachine que vous cité si bien et vous vous rendrez compte que les logos affiché des mauvais partenaire ne venaient pas du site officiel mais d’une copie : JuicyFields.es

        Je crois qu’a plusieurs reprises vous avez étiez avertis des fausses affirmations et des allégations diffamatoires décrits dans cette article et vous avez délibérément voulu passez outre !

        J’aime

  21. Je voulais vous remercier pour votre travail d’investigation, je suis reconnaissant du temps que vous y avez consacré. Ca me permet d’avoir une bonne vue d’ensemble et de prendre ma décision en toute conscience, ce qui j’ai compris était votre but donc bien joué et merci.
    Je suis fasciné par les commentaires aha. J’admire votre sang froid et les réponses posées et réfléchies que vous y apportez. C’est marrant les gens qui s’opposent à vous frontalement semblent avoir un certain parti pris pour la plateforme évidemment et sont trop liés émotionnellement.
    Je voulais juste savoir si vous aviez des updates, j’avais vu par rapport aux chiffres financiers par exemple plus récents ou d’autres infos récentes ? Aussi un update sur le pdg ou sur les entreprises derrière ou Mr Viktor Bitner des changements, des explications ? J’ai vu que quelqu’un dans les commentaires avait pour projet de visiter les locaux, j’ai rejoins le télégram de Juicy et effectivement des personnes visitent, avez vous des infos, des retours ? Ca serait intéressant d’inclure une partie sur les retours de la visite.
    J’avoue que c’était mon article premier article de votre part, j’irai voir les autres.
    Merci

    J’aime

  22. Enormement de diffamations dans votre article.
    Encore un autre exemple:
    Le site officiel de Juicyfields c’est JuicyFileds.io et rien d’autre !

    les JuicyFileds.fr, JuicyFields.es, JuicyFields.de, JuicyFields.site, JuicyFields.online ne sont que des copies creés par des affiliées ! D’ou la confusions avec les mauvais partenaires !

    Donc faites mieux vos recherches, au lieu de reprendre les inepties des autres, notamment avec la WayBackmachine que vous cité si bien et vous vous rendrez compte que les logos affiché des mauvais partenaire ne venaient pas du site officiel mais d’une copie : JuicyFields.es

    J’aime

  23. Beau travail de recherche Tanja! Je tiens à te féliciter ton très gros travail qui a dû te prendre un temps colossal et je te remercie de nous l’avoir partagé. Qu’on ait des doutes sur certains de tes arguments ou qu’on soit d’accord, ton article est très intéressant, et il permet de se rendre compte que JF à une partie dans l’ombre. Malgré tout, je vais continuer mon investissement en me sécurisant le possible, car oui, il y a de grandes chances que ce soit un ponzi (qui repose sur les nouveaux entrants) et qui fasse des trucs un peu louche.

    J’aime

  24. Moi qui etait venu ici chercher un avis impartial je constate une personne relativement condescendante et peu sympatique et assez peu enclin à debattre car ayant son parti pris je pense qu une page facebook lui aurait suffit, réponses incorrectes aux commentaires qui ne vont pas en son sens.
    Créatrice de vérité a ne surtout pas contredire se plaignant ensuite qu on lui tombe dessus car elle dirait une pseudo verité qui derangerait en voila un bon scenario.
    Un don quichotte qui se bas dans le sens contraire du vent par plaisir de contradiction, sans penser une seconde qu elle pourrait aussi avoir tort, elle qui pourtant vante l importance du débat mais uniquement dans son sens comme beaucoup le font et qui ne pense au final qu a leur propre interet, du deja vu et revu.
    Quand on ecrit un article se basant sur aucune recherche tangible et se basant sur un article écrit par un amateur meme la plus belle réthorique ne renforcera pas les arguments, quand on accuse sans preuve une societe de pyramide de Pondzi et que l on ne fait meme pas le test d investissement de ce que l on critique, c est du pseudo journalisme d investigation de « bas etages », ecrivez plutot vos mémoire ou un journal intime la vous serez pertinente, je pense que oui qu il y a clairement conflit d interet mais l auteur se gardera bien de nous dire pourquoi, a nous de trouver, un secret bien gardé (quand il y de l argent en jeu…)
    En tout cas pour moi qui hesitait et qui aime bien juger le pour et le contre, je suis venu ici pensant avoir un avis objectif, j ai eu un ressenti contraire et une impression de reponse tres orientée.
    Pour ma part je vais vite mettre quelques billes chez Juicy Field, les detracteurs sont souvent ceux qui veulent que vous rester chez eux quid a calomnier ou mettre le doute je ne sais pas pour qui travaille cette tanja et vous ?
    Parfois il faut juste regarder les banques et les cryptos par exemple, tellement peur que le systeme actuel bien ficelé tel qu il est aujourd hui change (mais il change car la confiance n est plus), faut il encore croire un systeme que l on dit fiable auquel on croit depuis des decennies qui stabiliserait la finance mais permetterait des inflations monstrueuses laissant certaines categories de personnes desabusées et s appauvrir a vu de nez ?
    Sans compter ce qu on laisse sur les comptes et qui ne rapporte que trop peu de rien d ou le projet du gouvernement d augmenter les interet sur les compte avant que l argent ne foute de le camps.
    Faut il sans arret decridibilisé tout systeme d investissement qui meme en etant serieux et en ayant fait ses preuves rapporterait trop ? Trop beau pour etre vrai peut etre sans doute ?! Mais peut etre que certaines personnes pense tout simplement autrement et qu un élan participatif pourrait rendre cela possible ? Pourquoi toute mefiance et sagesse gardee ne pas vouloir croire ? En restant raisonnable !?
    Les gens qui paraissent le plus intelligent sont souvent les plus egoiste et de mauvaise foi dans cette société et nous en avons encore l exemple ici.
    Bonne journée pour rester cordial

    J’aime

    1. Ce commentaire qui datait de 17 jours et que je n’avais pas encore approuvé sur mon blog tombe à pic. Bah alors? Vous les avez mis vos billes ? elles sont où maintenant, vos billes dans votre système d’investissement sérieux ?
      Bonne journée pour rester cordiale 😉

      Aimé par 1 personne

  25. Juicy fields s’est effondré, ça a commencé par une soit disante grève, et maintenant ils ont envoyé un email pour dire que tout est perdu.

    Il est où l’utilisateur « Le Juriste » qui claimait haut et fort que cet article était de la diffamation ?

    Merci Tanja, malgré cet article j’ai investi, à tort, dans Juicy fileds et j’ai maintenant tout perdu…

    J’aime

  26. Juicy Fields s’est effondré, tout a commencé par un mail de « grève » puis un autre petit mail pour dire que vous l’avez dans l’os !

    Il est où l’utilisateur « Le juriste » qui disait haut et fort que cet article était de la diffamation ?

    Merci à toi Tanja pour cet article mais malgré ça j’ai investi, à tort, sur Juicy Fields, j’ai maintenant tout perdu …

    J’aime

  27. Je fais partie des rescapés de juicy field si je puis dire ainsi…J’ai retiré mon argent début mai. J’ai toujours eu conscience de jouer à un jeu dangereux vu les taux de rentabilité invraisemblable. j’avais décidé d »emblée que je récupérerai l’entièreté de la somme investie dès la fin des 108 jours…Bien m’en a pris. Sincèrement désolé pour ceux qui ont tout perdu…

    J’aime

  28. Bravo Tanja pour votre travail et pour votre ténacité. L’actualité récente vous a finalement donné raison, malgré toutes les menaces (de bas niveau, il faut bien l’avouer) que vous avez dû endurer.

    J’aime

Répondre à BtcMaximalist Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :